fbpx

Alexandre Bader, bien en selle

171
Le directeur général de Billecart-Salmon promeut les cuvées maison à travers le monde. Un bon moyen de humer l’air du temps et d’accroître la notoriété de la marque lors d’événements et de dégustations. À voir aussi LE FIGARO. – Comment se porte la maison ­Billecart-Salmon ? Alexandre BADER. – L’année a été bonne avec l’arrivée de la nouvelle cuvée Sous Bois à l’étiquette en bois de merisier, une cuvée de trois cépages vinifiée dans des barriques usagées, de huit à douze ans. Nous gardons une fraîcheur et un vin fin sans marque boisée, un vin qui s’épanouit au bout de huit-dix ans. Par ailleurs, les marchés sont restés [...] Voir l'article complet sur Le Figaro vin
·

Autres articles autour du vin