fbpx

Bordeaux, Dijon et Reims se disputent l’ONU du vin

31
Les trois villes viticoles sont en lice pour accueillir l'Organisation Internationale de la vigne et du Vin, dont le nouvel immeuble parisien n'offre plus qu'une solution temporaire. Réglant le loyer, l'État français est sommé de trancher. Après les beaux quartiers parisiens, une cité viticole accueillera-t-elle l’Organisation Internationale de la vigne et du Vin (OIV) ‘ Les villes de bordeaux, Dijon et Reims sont en lice pour accueillir l’ONU du vin, actuellement en mal de locaux correspondant à sa stature d’organisation intergouvernementale. Réunissant 48 états membres dans le vignoble mondial, l’ONU du vin vient de sommer l’État français de lui trouver dans [...] Voir l'article complet sur VitiSphere

Autres articles autour du vin