fbpx

Champagne : le goût de la craie de Jordane Saget

109
L’artiste entame une collaboration avec la maison Joseph Perrier. Jordane Saget aime Paris «avec ses trottoirs, ses murs, ses vitres, ses grilles d’arbre». Il y passe l’essentiel de ses journées d’artiste pour dessiner à la craie des lignes qui sont sa signature éphémère. Il y mène des combats contre les trous dans la chaussée qu’il surligne, et depuis peu contre la multiplication des poteaux de toutes sortes, autant de « limites du paysage urbain ». La création à demeure l’occupe moins. Durant les cinq dernières années, seules 50 œuvres sont sorties de son atelier du boulevard de la Chapelle, «ce qui n’est rien», [...] Voir l'article complet sur Le Figaro vin

Autres articles autour du vin