fbpx

Cognac : la Distillerie de la Tour avance sur tous les fronts

58
C’est peu dire que la distillerie de la Tour est un acteur atypique dans le vignoble charentais, là où le cognac est roi. Mais Jean-Michel Naud, un enfant du pays, n’a pas la mémoire courte et a suivi à la lettre un dicton de nos anciens : ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. « Avec les récoltes 1991 (faible à cause du gel), puis 1992 (abondante), le cognac est entré en crise. Les excédents se sont accumulés et il a fallu trouver d’autres débouchés. » Et 30 ans après, le fondateur – en 1989 – de cette entreprise bien établie (80 millions d’euros de chiffre d’affaires, 75 salariés) a gardé la même stratégie de diversification. Sur le même sujet A lire sur SudOuest.fr Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin