fbpx

Gironde : les sangliers ravagent les vignes à Blanquefort

145
À la veille des dernières vendanges, Pierre Baudinière, le propriétaire du château Grand Clapeau, se lamentait en regardant ses vignes labourées par des sangliers et ses raisins dégustés par les marcassins. Quatre mois plus tard, la situation est identique. Toutes les nuits, les cochons sauvages fouillent les sols de leurs groins pour y déterrer les gros vers dont ils raffolent. Et pour la première fois, ils ont également été repérés sur les caméras installées par Nicolas de Courcel au château Saint Ahon, histoire de dresser un comptage. Las de tous ces gros dégâts, qui mettent en danger leur travail, les vignerons réclament des battues, que ce soit auprès de la Société de chasse locale, présidée par M. Lafuente, ou la Fédération des [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin