fbpx

Incendies en Gironde : le goût de fumée, « une bombe à retardement » pour le vignoble bordelais

153
Après la grêle, le gel ou le mildiou, voici une nouvelle contrariété environnementale pour les vignerons. Les incendies ravageurs, observés ces derniers jours en Gironde, pourraient en faire de sérieuses victimes collatérales si ces feux d’envergure venaient à se multiplier. Professeur à l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) à Villenave-d’Ornon, spécialiste de la chimie du vin et de l’analyse sensorielle, Gilles de Revel revient sur la menace du « goût de fumée » qui pourrait altérer la qualité aromatique des vins. Le scientifique… Après la grêle, le gel ou le mildiou, voici une nouvelle contrariété environnementale pour les vignerons. Les incendies ravageurs, observés ces derniers jours [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin