La France défend la prolongation des autorisations de plantation du vignoble

22
banner

Soutenant les demandes de sa filière vin, le gouvernement français se montre confiant dans la prorogation du contingent européen de nouvelles productions viticoles.

Avis au vignoble français : « soyez rassuré, le Gouvernement est tout entier à vos côtés, pour faire en sorte de proroger les droits de plantation de la filière vitivinicole de 2030 à 2050 » annonce le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, lors des questions au gouvernement ce 11 juin. Interpelé par la députée de la majorité Marie-Christine Verdier-Jouclas, la présidente du groupe d’étude vin de la chambre basse, le ministre a rappelé avoir défendu cette prorogation en conseil européen des ministres de l’Agriculture en janvier 2019, cette proposition ayant été adoptée à l’occasion de la réforme de la Politique Agricole Commune en avril par le parlement européen. « Il faut à présent convaincre suffisamment d’États membres pour réunir une majorité – nous devrions y parvenir » estime, confiant, Didier Guillaume.

A LIRE AUSSI

1 %

Pour le vignoble français, l’outil de régulation du potentiel de production viticole mis en place en 2016 doit être impérativement maintenu. « Ce dispositif est appliqué à toutes les catégories de vins. Il permet d’accroître la surface plantée de 1 % maximum par an et par État membre » rappelle Marie-Christine Verdier-Jouclas, soulignant que « la régulation des plantations de vignes est indispensable pour assurer la croissance de l’économie du vin, permettre à nos viticulteurs de développer leur production, assurer le rayonnement des vins français à l’échelle internationale et envisager sereinement l’installation des jeunes viticulteurs ».

 

A lire sur Vitisphere



Related Articles & Comments

  • banner

Comments are closed.