fbpx

La ligue des anis méditerranéens

213
ZELOOT POUR M LE MAGAZINE DU MONDE Si Annie aime les sucettes à l’anis, c’est juste pour la chanson. Généralement, c’est la version liquide et alcoolisée de cette plante qui séduit. Pas un pays du pourtour méditerranéen qui n’ait sa version anisée de l’apéritif. Histo­ri­quement, les propriétés digestives et antiseptiques de l’anis ont encouragé une belle déclinaison de boissons : l’arak dans les pays de la Médi­terranée orientale et notamment au Liban, l’ouzo en grèce, le raki en Tunisie, la sambuca en italie, l’anisette en Algérie… Bien qu’elles aient été connues depuis l’Antiquité, c’est surtout à partir du début du XIXe siècle, grâce à la badiane, l’anis étoilé qui arrivait de Chine par bateaux, que les ­boissons anisées se sont [...] Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin