fbpx

La vigne débourre, alimentant les craintes de gel de printemps

229
Le redoux de la fin du mois de février 2021 a provoqué le débourrement de plusieurs cépages. C'est déjà le cas pour le chasselas, le chardonnay, le colombard, ou l'aligoté. La profession croise les doigts pour ne pas connaître de nouvelles gelées. La vague de froid qui s’est abattue sur l’Hexagone mi-février a très vite laissé la place à une grande douceur. A la fin du mois, le thermomètre a frôlé voire dépassé les vingt degrés dans de nombreuses régions. A LIRE AUSSI Paroles de professeur « Tailler après le débourrement, c’est amputer la vendange de moitié » Dérèglement climatique La Voir l'article complet sur VitiSphere

Autres articles autour du vin