fbpx

Le cidre ne pense-t-il qu’à sa pomme ?

40
Faible en alcool et naturel, le cidre ne se boit plus seulement avec des crêpes. D’autant qu’il faut désormais compter sur la nouvelle marotte des cidri­culteurs créatifs : la cofermentation ou l’assemblage d’autres fruits en complément de la pomme. Le suisse Jacques Perritaz a été un des précurseurs avec sa cuvée Trois pépins, une cofermentation de pommes, poires et coings. « Un nectar incroyable, qui a beaucoup contribué au renouveau du cidre », estime Benoit Marinos, propriétaire du bar à cidre et de la cave La Cidrerie, à Paris. Lire aussi Article réservé à nos abonnés Le cidre en effervescence Depuis, d’autres cuvées multivitaminées ont vu le jour, à l’image de Lotto’Fruits, de Côme Isambert (Maine-et-loire), fondée sur une [...] Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin