fbpx

Le vin, une histoire bordelaise (4/7) : le Moyen Âge et ses grandes flottes du vin

86
Dès la fin du XIIe siècle, bordeaux a su mettre en place un système d’exonérations fiscales et de réglementations propres à doper le commerce du vin et ses activités portuaires. En interdisant notamment aux ports du Médoc l’exportation directe du vin vers les pays du Nord, la ville a fait coup double. Elle s’est assuré un monopole portuaire tout en faisant disparaître, durant toute la période médiévale, l’intérêt qu’il aurait pu y avoir à planter un quelconque vignoble… Dès la fin du XIIe siècle, bordeaux a su mettre en place un système d’exonérations fiscales et de réglementations propres à doper le commerce du vin et ses activités portuaires. En interdisant notamment aux ports du Médoc l’exportation directe du vin vers [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin