fbpx

Les mystérieuses rayures du chai du Château Les Carmes Haut-Brion

105
Avoir une œuvre d’art dans son jardin peut causer quelques tracas. Une fois n’est pas coutume, devant la chambre civile de la construction du tribunal judiciaire de bordeaux, le promoteur Patrice Pichet se trouvait ce mardi du côté des demandeurs. En cause, un bâtiment hors norme : le chai du château Les Carmes Haut-Brion. A lire sur SudOuest.fr Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin