fbpx

Les pinots noirs alsaciens gagnent du terrain

35
La forme caractéristique de la bouteille alsacienne suscite encore un a priori négatif pour nombre de consommateurs. ANTONY HUCHETTE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE A L’Epicurieux, bar à vins de Cannes, la carte des vins servis au verre en cette fin de mois de juillet a de quoi laisser le vacancier pantois : le plus cher de tous (10 € le verre) est un pinot noir ­d’alsace, millésime 2016 du domaine Jean Huttard. Et il se vend bien. Impensable il y a encore quelques années. S’il ne représente que 10 % de la production viticole alsacienne, le rouge charme ­désormais les palais les plus exigeants et se fait une place sur les belles tables. Une conséquence du réchauffement climatique, qui permet des [...] Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin