« Je suis très surpris » par les propos lundi du président américain Donald Trump menaçant d’ouvrir un nouveau front commercial spécifiquement contre le vin français, a déclaré Jean-Marie Barillère, le président du Comité national des interprofessions des vins à appellation d’origine et indication géographique (CNIV). « Ce n’est pas un problème français puisque les droits de douane sur le vin sont fixés au niveau européen », a-t-il ajouté.

L’accès des vins américains au marché de l’Union européenne « se fait dans les mêmes conditions » que pour les vins de la plupart des pays fournisseurs comme l’Australie ou l’Argentine, conformément aux règles de l’OMC, souligne par ailleurs la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS).

Les viticulteurs américains se plaignent

« Ce tarif extérieur est commun et établi au niveau de l’Union européenne et non de la France. Il concerne les importations dans tous les pays de l’UE et n’a pas connu d’évolution depuis 20 ans » précise la FEVS. « La France taxe beaucoup le vin et nous taxons peu le vin français« , a pourtant dénoncé lundi 10 juin le président américain au cours d’un long entretien sur CNBC.

Le vin français est réputé pour être « très bon », a commenté l’hôte de la Maison Blanche, qui ne boit pas d’alcool. Mais les viticulteurs américains se plaignent du fait qu’il entre sur le sol américain « pour rien ». « Ce n’est pas juste, nous allons faire quelque chose pour ça », a-t-il également assuré. Donald Trump avait déjà dénoncé le déséquilibre commercial entre les deux pays sur les produits viticoles en novembre dernier.

(Avec AFP)