fbpx

L’orange, couleur de liberté

75
La montée en puissance des vins oranges et naturels a permis de conquérir un nouveau public, plus jeune, moins connaisseur, moins argenté aussi sans doute, qui sans cela se détournerait du vin au profit d’autres boissons. L’édito, par Denis Saverot. //sas_manager.render(385); var sas = sas || {}; sas.formats = sas.formats || []; sas.formats.push({id: 385, tagId: “right-1”}); C’est le génie du vin de s’adapter au temps et aux époques, de se transformer pour mieux nous surprendre. Boisson sacrée des Grecs qui le servaient lors d’offices religieux, le vin est devenu le compagnon des ouvriers bâtisseurs de cathédrales parce qu’il était sain, le fortifiant des Poilus dans l’enfer d’Ypres et de l’Argonne, avant – c’est moins exaltant – que les meilleurs flacons ne soient commués en objets de spéculation [...] Voir l'article complet sur larvf.com
· · ·

Autres articles autour du vin