fbpx

Pécharmant soigne la biodiversité de son « jardin »

62
L’appellation du Bergeracois s’est d’abord attelé à un état des lieux de sa biodiversité avant de se lancer dans des opérations de sensibilisation auprès des élus et des habitants. A partir des années 90, l’appellation, la plus ancienne du Bergeracois, qui s’étend sur les quatre communes de Bergerac, Creysse, Lembras et Saint-Sauveur avait déjà initié une sélection de terroirs et fait évoluer son cahier des charges notamment en termes de densité ( à 5000 pieds/ha) et avec interdiction d’irrigation. « Depuis 2020, tout le vignoble est en conformité, annonce Didier Roches, président de l’ODG (Organisme de Défense et de Gestion). il restait à faire évoluer les pratiques culturales sans vouloir se [...] Voir l'article complet sur Terre de vins

Autres articles autour du vin