fbpx

Reims face à Dijon et Bordeaux pour accueillir l'Organisation internationale de la vigne et du vin

18
Ce serait une révolution. Pour la première fois depuis sa création, l’Organisation internationale de la vigne et du vin pourrait quitter la capitale. Parmi les villes candidates pour accueillir les locaux de “L’ONU du vin”, bordeaux, Dijon et Reims.  Hébergé à Paris, rue d’Aguesseau, puis rue Monceau depuis 2019, l’organisation inter-gouvernementale, composée de 48 états membres cherche un nouveau lieu pour son siège. Les bâtiments actuels, qui appartiennent à l’Etat, ne conviennent plus et il faut trouver un autre port d’attache.   Des locaux à la Villa Douce Selon nos informations, le dossier porté par la ville de Reims, le Grand Reims, l’Université et la filière [...] Voir l'article complet sur France Bleu

Autres articles autour du vin