fbpx

Reims : un procès pour traite d’êtres humains dans le champagne

76
Six personnes et trois entreprises sont jugées de mercredi à vendredi par le tribunal correctionnel de Reims, soupçonnées d’avoir fourni à des viticulteurs champenois de la main-d’œuvre agricole, essentiellement des migrants, employée dans des conditions indignes.  Les prévenus personnes physiques, responsables de sociétés prestataires de services agricoles et travailleurs indépendants intervenant dans la Marne et l’Aube, sont poursuivis notamment pour “travail dissimulé aggravé et recours au service d’une personne exerçant un travail dissimulé aggravé”, “emploi d’étrangers sans titre”, “conditions [...] Voir l'article complet sur SudOuest
· ·

Autres articles autour du vin