fbpx

« Vignerons essentiels » : A la rencontre de vingt-six artistes de la vigne

342
Le chef de cave, Michel Parisot, dans la salle des foudres. Didier Guy Bar-sur-Seine (Aube), envoyée spéciale Il aura fallu trente ans pour faire de la coopérative Devaux un petit bijou. Aujourd’hui, la marque, commercialisée davantage en France (60 %) qu’à l’étranger (40 %), est largement reconnue pour ses champagnes de haute définition. Ce n’était pas gagné. En 1987, l’Union auboise avait acheté une maison vieille de 140 ans mais qui s’essoufflait. C’était un sacré pari. D’autant que Devaux exploite 1 400 hectares de vignes, confiés par 80 vignerons qui ne se trouvent pas dans les terroirs les plus prestigieux, autour de Reims ou d’Epernay. La coopérative est en côte des Bar, dans le sud de la Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin