[VINEXPO] Le sommelier Emmanuel Delmas remporte le prix de l’e-influenceur 2019

6
banner

Cette distinction, remise pour la première fois par les Œnocentres et la Chambre d’Agriculture de la Gironde, récompense un influenceur qui contribue à valoriser sur la toile le vignoble bordelais dans son ensemble, et tout particulièrement les petites pépites qu’il recèle.

Voilà 25 ans qu’il officie dans le monde du vin, toujours avec une passion intacte. Sommelier de formation, en exercice durant quinze ans dans de prestigieux établissements (Guy Savoy, La Tour d’Argent, Ducasse au Plaza Athénée, le Fouquet’s…), désormais consultant, mais aussi chroniqueur et auteur, formateur en dégustation, blogueur (le blog du sommelier), suivi par pas moins de 14 000 abonnés Twitter, plus de 6 000 abonnés Instagram, 3 000 abonnés Facebook, et déjà lauréat du « Wine Blog Trophy »…

Malgré ce CV mirobolant, Emmanuel Delmas n’oublie pas de parler simplement du vin, de tous les vins, en valorisant avant tout ceux qui donnent du plaisir, parmi lesquels certains vins de Bordeaux à prix abordables. Sensible à cette démarche, et aux évolutions du numérique, la Chambre d’Agriculture de la Gironde a, après avoir auréolé des journalistes de presse écrite en 2013 et 2015 (dont Jacques Dupont, du Point) constitué un jury de professionnels de la filière, élus de la Chambre d’Agriculture, œnologues des Œnocentres et spécialistes du magazine « Terre de Vins » pour désigner un e-influenceur qui, « par ses audiences et son influence sur la sphère numérique, contribue à la distinction et la mise en avant de l’ensemble du vignoble bordelais ». 

Emmanuel Delmas, une carrière au service du vin

Depuis ses débuts, Emmanuel Delmas, perpétuellement aiguillé par ses ressentis sur les nectars dégustés, et les hommes et femmes qui les créent, a l’envie de rendre cet univers accessible à tous. « Mon maître mot, c’est l’émotion. Je la ressens quand je vais voir des vignerons sur le terrain, et je veux la partager et la relayer. C’est l’essence de mon métier de sommelier, et j’essaie aussi de la retranscrire par écrit » expliquait à midi le lauréat, ému à l’heure de recevoir son trophée des mains du président de la Chambre d’Agriculture de la Gironde, Jean-Louis Dubourg, qui saluait sa « vision fraîche et constructive sur bordeaux ». Depuis toujours, le sommelier, affirme haut et fort « boire beaucoup de bordeaux » et se réjouit de l’évolution récente du style des vins bordelais. « En 2010, je me souviens avoir poussé un petit « coup de gueule » et dit qu’on s’ennuyait un peu à Bordeaux, avec notamment des vins trop boisés. Ça a commencé à changer cette année-là, et aujourd’hui, on trouve de plus en plus de vins plus justes, précis, juteux, dans la vitalité et l’énergie, comme par exemple, des vins des côtes, des bordeaux et bordeaux supérieurs… »

Fort de ces convictions, Emmanuel Delmas s’emploie à mettre son énergie au service de la lutte contre le « bordeaux bashing », notamment dans sa ville d’origine, Paris. « De nombreux cavistes parisiens dénigrent encore trop souvent le vignoble bordelais, en comparaison avec la promotion qu’ils font de vins d’autres régions », regrette le professionnel, qui explique « leur recommander avant tout d’aller voir les vignerons sur le terrain ».
En remportant le prix de l’e-influenceur, Emmanuel Delmas pourra encore conforter son amour pour les vins bordelais, grâce à une dotation en caisses des 43 vins conseillés par les Œnocentres, à la dégustation en free-tasting sur leur stand à Vinexpo, jusqu’à demain.

A lire sur Terre de vins



Related Articles & Comments

  • banner

Comments are closed.