fbpx

Vins de Bordeaux : « Le consommateur belge n’est pas un buveur d’étiquettes »

107
L’homme a la repartie facile, le verbe enjoué, l’accent affleurant. Marc Roisin, « comme le raisin, mais avec le A changé en O », décrypte cépages et saveurs, vante le terroir girondin. Le regard bleu sous une tignasse blonde, jean et sweat-shirt de rigueur, il entend incarner une vision décontractée du vin, bousculant l’imaginaire lié au produit de la vigne. A lire sur SudOuest.fr Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin