fbpx

Agroécologie, l’exemple de Cheval Blanc

145

Pour lutter contre le réchauffement climatique et l’effondrement de la biodiversité, le domaine viticole Château Cheval Blanc, situé à Saint-Emilion, s’est lancé dans l’agroécologie depuis plus de dix ans.

En s’appuyant sur trois piliers, l’agroforesterie, les couverts végétaux et la polyculture, quatre experts scientifiques et auteurs du Manifeste Château Cheval Blanc se réunissent autour d’une table ronde et présentent les actions mises en place au sein d’un domaine historique qui cultive et préserve son identité.

Restaurer la fertilité, produire de la biodiversité, mieux utiliser la réserve en eau, désensibiliser le sol et la plante vis-à-vis des maladies, parasites et ravageurs, lutter contre l’érosion, sont autant de défis relevés par l’agroécologie qui ouvre la voie à une viticulture (anti)conventionnelle.

Avec

Alain CANET, ingénieur agronome spécialiste de l’agroforesterie

Marc-André SELOSSE, biologiste, professeur au Muséum d’histoire naturelle et spécialiste de la vie microbienne

Konrad SCHREIBER, agronome à l’Institut de l’Agriculture Durable, spécialiste des sols vivants, co-fondateur de Ver de Terre Production et de La Vache Heureuse

Pierre Olivier CLOUET, directeur technique Château Cheval Blanc

Dans le cadre de la Fête de la Science

Animée par Rodolphe Martinez, présentateur de l’émission Vinocité sur France bleu Gironde

En partenariat avec la Librairie Mollat

Voir la vidéo sur Youtube (La Cite du Vin)

Autres articles autour du vin