fbpx

Alexandre Sidorenko, tombé dans les pommes

100
Alexandre Sidorenko, dans son verger, à Sainte-Marie-du-Bois, en Mayenne, le 12 novembre 2021. FRéDéRIC REDON Casquette vissée sur la tête, quelle que soit la saison, et bottes au pied quand il est dans son verger, Alexandre Sidorenko, la quarantaine fraîche et robuste, n’est pas un producteur de cidre comme les autres. Les chemins de traverse, qu’il a allègrement parcourus, ont fini par le conduire à ce qui fait sens à sa vie aujourd’hui : le Domfrontais. Dans ce trou perdu de Normandie, où il a enfin trouvé son coin de paradis, il a créé en 2021 la Maison qui porte son surnom, Kalder. C’est là, à moins de cinq minutes en voiture du charmant bourg médiéval de Lassay-les-Châteaux, élu troisième plus beau village de france en 2023, qu’il cultive son verger de [...] Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin