fbpx

Anaïs

1237
Je m’étais juré de ne plus monter au créneau. De me tenir à l’écart de ces joutes verbales écrites sur les réseaux sociaux qui me fatiguent au plus haut point. Mais on ne peut pas laisser dire n’importe quoi non plus. Surtout par quelqu’un qui estime faire partie du gotha des dégustateurs reconnus, honnêtes et intransigeants. Il n’y a guère que lui qui doit le penser. Son commentaire lapidaire sur une bouteille des Rouliers 2015 de Richard Leroy fustige une vinification « non maîtrisée » et des variations potentielles inter bouteilles du fait de l’absence de sulfitage. Un genre de « loterie », en fait. Ce qui a eu pour effet de libérer la parole de toute une flopée de dégustateurs du dimanche, insensibles aux charmes du roi Richard. Ils en ont [...] Voir l'article complet sur Le Blog dOlif

Autres articles autour du vin