fbpx

Bandol, une diversité de haut vol!…

375
Vu de loin, on a coutume de considérer Bandol comme une appellation assez homogène, avec la prédominance du mourvèdre, parfois qualifié de cépage « difficile », du fait notamment d’une maturité plutôt tardive, apte cependant à produire des vins puissants, tanniques, taillés pour la garde, capable, de plus, de proposer des rosés que l’on peut qualifier de gastronomie, y compris de millésimes plus anciens. Pour peu, on en oublierait les très beaux blancs, où le rolle domine parfois, mais pour lesquels de vieilles clairettes, de l’ugni blanc ou du bourboulenc apportent à coup sur, une jolie subtilité. Que l’on se rassure, les « épisodes cévenols » et leurs pluies diluviennes de septembre n’affectent plus que très rarement cette partie de la Côte d’Azur [...] Voir l'article complet sur La pipette aux quatre vins

Autres articles autour du vin