fbpx

Bordeaux : un vigneron attaque en justice deux maisons de négoce, les accusant de pratiquer des "prix abusivement bas"

211
Une loi qui n’a jamais été appliquée Alors que le vignoble bordelais traverse une crise de grande ampleur, pour la première fois un vigneron a assigné deux importants négociants devant le tribunal de commerce de bordeaux pour des prix d’achat de vin en vrac qu’il juge “abusivement bas”. Rémi Lacombe, viticulteur et propriétaire notamment du Château Bessan-Ségur et son avocat, Louis Lacamp, ont ainsi saisi la justice sur la base de l’art L442-7 du Code de commerce, qui oblige à la réparation du préjudice « le fait pour un acheteur de produits agricoles ou de denrées [...] Voir l'article complet sur larvf.com

Autres articles autour du vin