fbpx

Grâce à Ivan Massonnat, les vins d’Anjou brisent leur plafond de verre : « La Loire produit des vins immenses »

112
Ivan Massonnat, le 18 mars 2022. MONSIEU HUMAN / YOANN Il n’aura fallu que cinq millésimes à Ivan Massonnat pour imposer son belargus parmi les plus grands vins de france. L’exploit est d’autant plus remarquable que, pour s’installer dans sa nouvelle vie à l’aube de ses 50 ans, il a choisi un terroir que tout le monde lui déconseillait : l’Anjou noir, dans la commune de Saint-Lambert-du-Lattay (Maine-et-loire). Et puis il vient de loin et aime les défis. En 1996, il était pionnier chez Paribas en tant qu’« architecte Internet » avant de faire carrière pendant vingt ans dans le « capital investissement » chez un des leaders européens du secteur, le fonds français PAI Partners. « J’aurais pu continuer ce métier que j’aimais, mais [...] Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin