fbpx

Les Bordelais implorent une prime à l’arrachage de leurs vignes

108
10.000 euros de prime à l’hectare demandés « On est en train de mourir à petit feu », confiait à l’AFP un producteur de l’Entre-deux-Mers, un secteur particulièrement touché, lors d’une réunion de préparation du cortège bordelais. « Il y a urgence, il nous faut un plan social ! », lançait un autre. Le plus grand vignoble aoc de france, avec ses 110.000 hectares cultivés dont 85% en rouge, est en plein marasme. Des vignes ne sont plus cultivées. Dans beaucoup d’exploitations, les chais sont pleins et les trésoreries à sec. On se compare aux éleveurs [...] Voir l'article complet sur larvf.com

Autres articles autour du vin