fbpx

Pinot noir Stierkopf : sous le gaz, le bonheur !

285
Je n’avais pas encore eu l’occasion de goûter le Pinot noir Stierkopf 2017 de Rietsch – je l’avais rencontré avant mise à la Dive. Une sorte d’instinct m’avait incité à l’ouvrir à l’avance car je pressentais qu’il y aurait du gaz carbonique à l’ouverture : ça n’a pas raté. Il était bien perlant en bouche. Autant je peux apprécier cela sur certains blancs sudistes à qui ça apporte de la fraîcheur, autant j’ai vraiment du mal sur les vins rouges : ça durcit la bouche, et surtout casse la dynamique du vin. La belle tension est hachée par des centaines de bulles microscopiques. Secouage à répétition, donc, avec des phases de repos de 5 mn. À un moment, plus rien ne s’échappe, même après 10 mn de repos. [...] Voir l'article complet sur Vins Etonnants

Autres articles autour du vin