fbpx

Pourquoi le Bordelais doit rétrécir

92
A l’occasion de l’édition 2022 de bordeaux fête le vin, le 23 juin. CHRISTOPHE CORREY Durant la longue parenthèse due au covid-19, le Conseil interprofessionnel du vin de bordeaux (CIVB) a réfléchi aux pistes visant à corriger l’image qui colle à la peau de la région : des vins essentiellement rouges, tanniques et forts, de goût classique, chers et élitistes. Cette carte d’identité correspond moins aux goûts et aux modes de consommation actuels, et cela se ressent sur les ventes. L’idée générale est de diversifier l’offre. « Une région viticole qui produit à 90 % du vin rouge souffre aujourd’hui bien plus que d’autres qui offrent un début d’équilibre entre les trois [...] Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin