fbpx

Prix du vin : à Bordeaux, vignerons et distribution vers un "contrat de filière"

103
« Personne ne peut accepter d’avoir des prix abusivement bas » Sommaire "Personne ne peut accepter d’avoir des prix abusivement bas" Au terme d’une réunion jugée « fondatrice » rassemblant viticulteurs, distributeurs, syndicats et l’État, un « point crucial » a été partagé par « tout le monde », celui d’une « juste valorisation du travail du viticulteur », a assuré Allan Sichel, qui préside le Conseil interprofessionel du vin de bordeaux (CIVB). « Ça s’inscrirait dans un contrat de filière (…) en se servant de certains indicateurs objectifs, qui sont à définir et serviraient de base sur la détermination du prix », [...] Voir l'article complet sur larvf.com

Autres articles autour du vin