fbpx

À cache-cache avec les étoiles filantes

314
La soirée de dimanche, entre le parc Retour aux sources et le site de l’église de Saint Juin, était dédiée aux étoiles filantes, les célèbres Perséides appelées aussi les larmes de Saint Laurent. En raison du ciel orageux, elle s’est transformée, comme par magie, en une veillée aux conditions insolites avec des éclairs, le tonnerre, du vent et de la pluie. Cette veillée authentique a tenu le public en haleine avec les sonorités d’une guitare, d’une harpe et des contes. « Pour la fin de la veillée, le vin céleste préparé par Dionysos le dieu des vendanges a fait luire dans les yeux de la centaine de personnes [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin