fbpx

Au domaine du Père Benoît, dans le Rhône sud : gel des bourgeons et gel des commandes !

46
CONFINEMENT ACTIF. Les températures négatives dans la nuit du mardi 24 mars ont affecté les vignes du domaine du Père Benoît, qui vit un confinement difficile, marqué aussi par le manque de main d’œuvre. //sas_manager.render(385); var sas = sas || {}; sas.formats = sas.formats || []; sas.formats.push({id: 385, tagId: “right-1”}); En cette matinée ensoleillée du 25 mars, le confinement est le cadet des soucis d’Anne-Sophie Palayer. Sur ses 15 hectares de vignes, situés à quelques minutes d’Avignon, le thermomètre affiche 20 degrés au soleil, et pourtant, la nuit précédente, ses vignes ont gelé. “Nous sommes descendus à -4°C, et beaucoup de bourgeons ont déjà éclos”, remarque-t-elle. Pourtant, des solutions existent. “Les bougies dans les vignes ? 4.500 euros l’hectare. Une tour [...] Voir l'article complet sur larvf.com
· · · · ·

Autres articles autour du vin