fbpx

Bordelais: le gel du printemps prive des viticulteurs de millésime 2017

306
"C'est compliqué, avec 90% de perte par rapport à un chiffre d'affaires normal", se désole Frédéric Nivelle, directeur technique du château Climens à Barsac (Gironde). À voir aussi Le vin du jour Il contemple ses chais vides: durement frappé par le gel en avril, le prestigieux cru du sauternais va devoir renoncer à son millésime 2017. Le grand cru classé 1855 n’avait pas raté ce rendez-vous pour son premier vin depuis 1993.« Il y deux raisons à cela: la qualité et la quantité. On a neuf lots satisfaisants mais pas suffisants pour faire du Climens. C’est dommage, il y avait un joli potentiel » pour ce vin liquoreux, regrette M. Nivelle.Avec des rendements passés de 20 hectolitres par hectare [...] Voir l'article complet sur Le Figaro vin

Autres articles autour du vin