fbpx

Crise viticole : à Cognac, tout n’a pas toujours été rose

84
Le Covid l’a bousculé sans le faire trébucher. Le cognac en est même sorti plus fort, avec une hausse de 5 % des volumes expédiés entre les campagnes 2018-2019 et 2021-2022. Sa santé est presque insolente : 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. À l’heure où les Bordelais sont contraints… Le Covid l’a bousculé sans le faire trébucher. Le cognac en est même sorti plus fort, avec une hausse de 5 % des volumes expédiés entre les campagnes 2018-2019 et 2021-2022. Sa santé est presque insolente : 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. À l’heure où les Bordelais sont contraints à arracher, les Charentais plantent à tout va : 2 741 hectares, en moyenne, chaque année depuis 2018. Soit la part du lion du contingent [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin