fbpx

Éditorial : À Bernard Pivot, levons nos livres et nos verres !

103
I ci, dans le sud-ouest, on ne gardait pas rancune à bernard Pivot de préférer le beaujolais au bordeaux. La vie l’avait fait naître entre Rhône et Saône plutôt qu’en bord de Garonne. Ce bienveillant chauvinisme pour les verres de vin de sa région (et les Verts de Saint-Étienne) ne se verrouillait d’aucun sectarisme. Pourvu que le flacon fût bon, peu importait… I ci, dans le sud-ouest, on ne gardait pas rancune à bernard Pivot de préférer le beaujolais au Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin