fbpx

En Argentine, les vignerons français ne connaissent pas la crise

273
Pour les Bordelais, la vallée d’Uco, à deux heures de vol à l’ouest de Buenos Aires, reste très prometteuse sur le marché porteur des vins du monde. À voir aussi “La crise ? Mais, pour nous, c’est la vie normale. Depuis que nous sommes arrivés, l’Argentine a connu des hauts et des bas. Un vieil Argentin m’a raconté avoir été trois fois millionnaire, deux fois SDF. La clé est de ne pas se ­laisser embrouiller, réagir vite, être ­­fle­xible. Pour DiamAndes, je n’y vois que des opportunités. “Vamos, vamos”, dit-on ici. Nous staffons l’équipe, nous recrutons, nous investissons, nous cherchons de nouveaux marchés, l’Asie, la Chine, le [...] Voir l'article complet sur Le Figaro vin

Autres articles autour du vin