fbpx

Feuilles jaunies et raisins rabougris, les dégâts de la sécheresse dans le vignoble bordelais

148
« Elles sont brûlées ! » En parcourant ses rangées de vignes de Pessac-Léognan, Vincent Plantade ne peut que constater les dégâts de la sécheresse et des vagues de chaleur. « Tout est cramé », déplore le propriétaire du Château Haut-Plantade.  « Sans eau, il n’y a pas de raisin, et sans raisin, il n’y a pas de vin » Vincent Plantade, propriétaire du château Haut Plantade à Pessac-Léognan. © Radio france – JB « Voilà un pied qui manque d’eau, on sent qu’il souffre. Ces raisins aussi, ils sont tout petits, on n’a même pas envie de les goûter », témoigne le vigneron indépendant qui cultive 10 hectares sous le label HVE (haute valeur environnementale). « On a eu 2mm de pluie [...] Voir l'article complet sur France Bleu

Autres articles autour du vin