fbpx

Henrik de Danemark, ce prince béarno-girondin qui se sentait « discriminé » et mal-aimé

298
« Il était une fois un homme prénommé Henri ». En 1965, alors qu’il débutait une carrière de diplomate à Londres, Henri rencontra « une princesse appelée Margrethe ». « Henri et Margrethe tombèrent amoureux », et deux ans plus tard, « ils se marièrent ». Pour l’épouser, Henri changea de prénom : Henri devint Henrik, renonça à sa nationalité française pour devenir danois et abjura sa foi catholique pour le protestantisme. « Ce fut une histoire d’amour heureuse. Mais une rencontre interculturelle malheureuse. Le peuple n’aimait pas vraiment cet homme. Il était différent. Venait d’un autre pays. N’avait jamais appris à [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin