fbpx

Le millésime 2018 sera celui du vigneron

300
sylvain PEtitjean s.petitjean@sudouest.fr Les premières grappes de merlot sont tombées la semaine dernière. Le coup d’envoi a été donné au moment même où les réunions de prévendanges pronostiquaient le gros de la vague autour du 20 septembre. « Vu les antécédents climatiques de l’année, les baies ont la peau épaisse, elles sont fermes mais mûres », goûte Yann Todeschini. Château Mangot, à Saint-Etienne-de-Lisse, a démarré des vendanges haute couture qui demandent une sacrée organisation. Avec son frère Karl, Yann parcourt les parcelles avec un marqueur pour définir les secteurs à collecter [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin