fbpx

Le retour du monstre gentil !

135
  Elevé dès le biberon à Casimir, j’ai tendance à voir un peu partout des monstres gentils, histoire de me croire au paradis. J’ai déjà utilisé cette expression pour deux vins très différents, et j’ai le sentiment qu’elle s’applique parfaitement pour ce persan 2018 de Nicolas Gonin. Déjà techniquement, on est sur un vin à 15.5 % d’alcool, ce qui commence à faire beaucoup pour un rouge de l’Isère. Mais le persan n’est pas le fils du savagnin pour rien : il possède une acidité de dingue qui réussit à apporter un équilibre magistral à cette matière opulente. Et ce n’est pas un petit exploit. Il en résulte un vin hors-normes dans tous les sens du [...] Voir l'article complet sur Vins Etonnants

Autres articles autour du vin