fbpx

Léoville : un nom, trois grands crus du Médoc

352
Article réservé aux abonnés Illustration Charlotte Molas pour M Le magazine du Monde « Les femmes préfèrent le rosé, le champagne, les vins doux… » « Ce vin devrait vous plaire, madame, il est léger, facile à boire. » Autant de clichés qui ont la vie dure, alors même qu’ils exaspèrent la grande majorité des professionnelles, viticultrices, œnologues ou sommelières… Évidemment, nul déterminisme génétique ne permet de classer les vins selon un codage XX ou XY. Aucune étude scientifique n’est venue corroborer les idées reçues sur les goûts des femmes en matière de vin. De nombreux travaux se sont certes intéressés aux rapports des hommes et des femmes au sucré, au salé ou encore au gras. Des études aux conclusions souvent réductrices Une [...] Voir l'article complet sur Le Monde

Autres articles autour du vin