fbpx

« On est fier » : un vin de Monbazillac servi au banquet du Nobel à Stockholm

104
« On s’en doutait mais on ne voulait pas y croire. » Au lendemain du banquet du Nobel, qui s’est déroulé à Stockholm en Suède, dimanche 10 décembre, Bruno Bilancini, qui dirige le château Tirecul La Gravière à Monbazillac (Dordogne) depuis 1992, est un homme heureux. Son vin a été dégusté au dessert par les 1 000 invités du dîner présidé par le roi de Suède, et qui réunit de nombreuses personnalités, des scientifiques aux têtes couronnées. A lire sur SudOuest.fr Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin