fbpx

PODCAST. « Avantage extraordinaire, mon père était sans un sou. » Les confidences d’Henri Duboscq, à la tête de l’iconique château Haut-Marbuzet (1/2)

99
Plongée dans l’histoire des vins du Médoc et dans l’histoire d’un château iconique : Haut-Marbuzet. « En 1952, mon père Hervé Duboscq, venu de presque rien, sous-chef de gare à Langon, lisant le journal, s’aperçoit qu’il y a un vignoble de sept hectares en rente viagère à acquérir à Saint-Estèphe. Il voulait faire quelque chose. Il l’achète. […] Le courtier de passage, pour le négoce, donnait à mon père le prix du vin de Narbonne… Il ne pouvait pas en vivre. Alors mon père a décidé de mettre son vin en bouteille, mon père a été le premier à la faire et à décider de le vendre en direct au public et aux restaurateurs, en montant à Paris… » A lire sur SudOuest.fr Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin