fbpx

Près de 30 000 euros récoltés pour la restauration des vitraux de l’Assomption à Bordeaux

80
À chaque coup de marteau du commissaire-priseur, Marguerite Stahl inscrit dans son catalogue le montant de l’enchère adjugée. Au terme de la vente dédiée aux grands vins et spiritueux qu’organisait vendredi 22 mars la Maison Briscadieu, à bordeaux, la conservatrice honoraire des Musées de france a le sourire. Parmi les quelque 900 lots de flacons mis en vente ce jour, une centaine de bouteilles doivent permettre de financer la restauration des vitraux de l’Assomption, signés du peintre verrier bordelais Pierre-Henri Feur. A lire sur SudOuest.fr Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin