fbpx

Taxes américaines : La fillière vin se mobilise et demande à l’Etat et à Bruxelles de réagir

84
À deux jours de l’application des nouvelles taxes américaines sur les vins français, et avec un Brexit sans accord qui reste possible le 31 octobre, les viticulteurs hexagonaux s’estiment "piégés" par des enjeux géopolitiques qui les dépassent, et demandent à l’État et à Bruxelles de réagir vite et "à la hauteur des enjeux". //sas_manager.render(385); var sas = sas || {}; sas.formats = sas.formats || []; sas.formats.push({id: 385, tagId: “right-1”}); “La filière viticole exprime un très fort mécontentement face à la léthargie du gouvernement français sur le sujet de la taxe américaine de 25% sur les vins français qui va s’appliquer à partir du 18 octobre”, a indiqué mercredi 16 octobre Bernard Farges, président de la Confédération CNVoir l'article complet sur larvf.com
· ·

Autres articles autour du vin