fbpx

Vidéo. Lot-et-Garonne : le grain d’Amour, ce précurseur des rosés suaves

368
A la fin des années 1990, le rosé est un vin parfois dénigré, rarement doté de lettres de noblesses. Pourtant, les Vignerons du Bruhlois se lancent, avec un cépage qu’ils sont les seuls à vinifier : le Muscat de Hambourg. C’est Christian Guérin, directeur de la Coopérative qui revient sur cette aventure devenue synonyme de succès. Aujourd’hui, le Grain d’Amour représente un tiers des ventes en bouteille de la cave. Et s’offre un avenir international, vers la Belgique et la Chine. Son goût, autant que son nom, auront fait son succès. D’ailleurs… Pourquoi le Grain d’amour s’appelle ainsi ? Réponse avec Christian [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin