fbpx

Vins de Bordeaux : « On pourrait très bien vendre nos bouteilles sans capsule »

73
La viticulture bordelaise n’avait pas franchement besoin de cet uppercut supplémentaire. Depuis plus d’un an, le coût des matières sèches s’envole, et tout particulièrement celui des capsules qui coiffent les bouteilles de vin. Dans ce contexte, plusieurs syndicats viticoles ont décidé de s’allier afin de peser davantage dans leur négociation avec les fournisseurs. A lire sur SudOuest.fr Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin