fbpx

Vins de Bordeaux : pourquoi le mildiou n’a pas gâché le millésime 2023

103
Faut-il y percevoir une démonstration patente des effets du dérèglement climatique ? Entre sécheresse et canicule, le millésime 2022 a marqué les esprits. À l’inverse, le printemps 2023 s’est caractérisé par de fortes températures et de gros épisodes de pluie. Dans les vignes bordelaises, ce fut l’affolement. Le mildiou, ce parasite importé d’Amérique par mégarde au XIXe siècle, a pleinement profité de ce climat tropical inhabituel. La destruction annoncée des grappes laissait présager une production et un millésime… Faut-il y percevoir une démonstration patente des effets du dérèglement climatique ? Entre sécheresse et canicule, le millésime 2022 a marqué les esprits. À [...] Voir l'article complet sur SudOuest

Autres articles autour du vin