fbpx

Les cuvées pop de Kylie Minogue

131
La star australienne a retroussé ses manches et collaboré avec des producteurs français pour confectionner ses crus. En 1989, alors que son cultissime I Should Be So Lucky électrise le dance floor des discothèques huppées de Londres, Kylie Minogue, jeune artiste venue d’australie tout en sourire Émail Diamant et en boucles blondes permanentées, en vacances à l’autre bout du monde, découvre les plaisirs du rosé. «À cette époque, avec mon petit ami du moment, nous visitions le sud de la france et une partie de l’italie. Je n’avais que 21 ans et ce voyage était une [...] Voir l'article complet sur Le Figaro vin

Autres articles autour du vin